Introduction.   Posted by DM.Group: 0
DM
 GM, 1 post
 Le conteur
Fri 28 Apr 2017
at 20:51
Introduction
In the kingdom of Talingarde, many crimes may send you to Branderscar Prison, but the sentence has but one meaning. You are wicked and irredeemable. Each of you received the same greeting when you arrived. You were held down by rough hands and branded upon the arm with a runic F. The mark signifies ‘forsaken’ and the painful scar is indelible proof that each of you has betrayed the great and eternal love of Mitra and his chosen mortal vassals. Condemned, you face at best a life of shackles and servitude in the nearby salt mines. Others might await the “gentle” ministrations of the inquisitors so that co-conspirators may be revealed and confessions extracted. Perhaps, some of you will be spared this ordeal. Perhaps instead you have come to Branderscar to face the final judgment. In three days, the executioner arrives and the axe falls or the pyre will be lit. Through fire or steel, your crimes will be answered. You have all been chained togeth er in the same communal cell dressed in nothing but filthy, tattered rags. Manhandled and mistreated, any finery you once possessed is either ruined or long lost. No special treatment has been given any prisoner – male or female, commoner or noble – all of the forsaken are bound and imprisoned together. Your feet are secured by iron cuffs tethered by one long chain. Your arms are secured to the wall above by manacles. A guard is posted right outside the cell day and night Little thought is given to long term accommodations. At Branderscar, justice comes swift and sure. Escape seems hopeless. You have all been well searched and every attempt to conceal anything on your person has failed. And if you could somehow slip your bonds and fly out of this prison, where would you go? Who from your former life would want anything to do with the forsaken? Despised, alone and shackled – all that you can do now is await your doom. For each of you, your old life is over. For each of you, hope is a fading memory. For each of you, justice will be fairly meted. And who can blame fair Talingarde after what each of you has done?


This message was last edited by the GM at 14:35, Tue 30 May 2017.

DM
 GM, 2 posts
 Le conteur
Tue 6 Jun 2017
at 15:32
Introduction
Après un voyage dans une carriole ou ils étaient baillonés, les prisonniers arrivent dans leur cellule. Après avoir passé au bon soin des geoliers de Branderscar, qui leur a laissé un F runique sur le bras. Ils sont attachés par les pieds à une longue chaine le long du mur. Les mains attachés à avec des menottes dont la longue chaine attaché au mur, laisse juste assez de jeu pour être assis avec un bras dans les airs.

Un drow est déjà dans la cellule. Il porte la même marque runique et semble très mal en point.

Deux grands hommes sont attachés aussi. Le plus costaud à les cheveux sombres et le corps marqué de cicatrice de quelqu'un qui gagnait sa vie par la violence.

Le second est étrange. Aussi grands que le premier, il a une queue pointue de diable et des yeux verts un peu trop intense pour n'être qu'un simple humain. De plus lorsqu'il a pousser un cri de douleur en recevant la marque au fer rouge, ses dents acérés comme celles d'un prédateur se sont révélé.

Le dernier prisonnier a rentrer est un gobelin. Il parait étrange que l'on traite un gobelin comme un prisonnier. De plus, il semble comprendre ce qui se passe autour de lui plus qu'un membre de cette race le devrait...


Une fois tous attachés. On enlève leur baillons et les gardes sortent. L'un d'eux est posté juste a la sortie, à peine hors de vue. Il ne regarde pas dans la cellule, mais il entendra touot son plus fort qu'un murmure...

This message was last edited by the GM at 16:14, Tue 06 June 2017.

Zuren
 player, 1 post
Tue 6 Jun 2017
at 18:22
Introduction
"Spit". "Arhhhhrrrh celui-la jvais le faire payer.",
Un rayon de lumière venant d'une des craques de la carriole éclaire la queue au même moment où celle-ci se dirige vers les menottes. La queue d'apparence de celle d'un démon semble néanmoins plus mince et pointue mais a l'air étrangement habile. Après quelques instants a tenter vainement de sortir ses mains, il lache, "bon bah quelqu'un a des cartes?"

This message was last edited by the player at 17:14, Wed 07 June 2017.

Sha'ar
 player, 1 post
Thu 8 Jun 2017
at 01:14
Introduction
"Craquant son cou et marmonnant""Est bien... c'est ça le sentiment d'être de l'autre côté..."

Il était possible de voir plusieurs cicatrices sur son corps. Si une personne était à faire attention à lui, on pourrait voir une cicatrice ce démarquant des autres partant de son épaule droit descendant vers l'abdomen droit, qui semble beaucoup plus "fraiche" que les autres. On pouvait démarquer facilement qu'il connaissait le type d'endroit où il était en ce moment.

Regardant de droit à gauche pour voir qui pouvait être ses "camarades" de cellule, il entendit le "démon" dire "bon bah quelqu'un à des cartes". Il gloussa un petit coup voyant qu'il n'était pas le seul à prendre la situation calmement.

Après avoir fini, il répondit à cette créature en branlant son bras ayant la chaine de façon direct pour être sûr que tous pouvaient entendre le son des maillons entrés en collision.
"Et comment comptes-tu jouer?"
Zuren
 player, 2 posts
Thu 8 Jun 2017
at 20:19
Introduction
D'un air très sarcastique Meh, jte dirais bien d'utiliser ta tête, mais tu risquerais d'essayer pour de vrai... Avec tes pieds c'est trop dure? Mais bon, jdevine que t'en a pas à moins que t'en ai caché dans ça?
Dit-il en pointant sa cicatrice.

This message was last edited by the player at 20:42, Thu 08 June 2017.

Lhun Gwarthren
 player, 1 post
Fri 9 Jun 2017
at 00:22
Introduction
Malgré ses blessures, votre compagnon de cellule est assit le dos contre le mur les yeux fermés. Il est en fait en transe du sommeil afin d'accélérer la régénération de son corps qui en a eu pour son argent.

Après un examen rapide, vous voyez qu'il est un drow de grande taille. Sa chevelure est longue et noire et il porte une courte barbiche sous le menton. Sa physionomie est très élancée et semble dotée d'une dextérité hors de l'ordinaire.

Au moment que ses deux compagnons de cellule se mettent à parler, Luth ouvre un oeil pour identifier ses nouveaux colocataires. Une fois qu'il a terminé de balayer la pièce du regard, ses yeux s'arrêtent sur le gobelin. Il tourne la tête et il le fixe avec un air suspicieux...

This message was last edited by the player at 00:23, Fri 09 June 2017.

Orion
 player, 1 post
Sat 10 Jun 2017
at 02:32
Introduction
Finalement, il aurait dû rester chez lui. Tout tourne toujours mal lorsqu'il se veut aventurier. Maintenant, enchaîné et désigné avec dédain par gardes et colocataires, il s'avouait temporairement vaincu et baissait la tête. Une opportunité viendrait, il serait libre de nouveau. Pour l'instant, Orion coulait dans l'abysse de ses pensées, là où diverses probabilités s'opposaient à des calculs rigoureux, des réfutations comme des confirmations. Rien ne lui venait en tête. Il ne pouvait user de sa magie, il était fini.

Deux idiots se chamaillaient près de lui. Il y avait déjà un elfe noir dans la pièce avant qu'ils n'arrivent et il semblait en repos. Le gobelin se faisait gardien du silence et écoutait attentivement, relevant sa tête à temps pour remarquer qu'on l'observait. De mauvaise humeur, il commenta; N'avez-vous jamais vu un gobelin, monsieur l'elfe noir ? La réputation des miens n'est pas en bien meilleur état que celle des vôtres. Il grimaça intérieur à la mention des siens. Et vous deux, vos chamailles me cassent les oreilles. Rendez-vous utiles, faites nous sortir d'ici ou fermez la.

=====

Perception - 16+1 = 17

(J'ai aucune idée de ce que je fais, j'ai roll dans le dice roller)

This message was last edited by the player at 16:31, Wed 21 June 2017.